|

Plusieurs méthodes et différentes classes de rouging

Comme l’indique l’ASME-BPE dans ses recommandations, il existe plusieurs méthodes d’assainissement des processus qui varient en fonction du niveau de rouging. L’Association définit trois classes de rouging :

Classe I

Le rouging est faiblement attaché à la surface et relativement facile à éliminer. Les surfaces rouges sont composées principalement d’oxydes de fer. Le carbone est présent en faible quantité ...

Lire plus

Inox - Rouging, dérouging, blacking

|Le rouging et la résistance de l’inox à la corrosion

Le rouging se reconnaît à sa couleur rouge-orange. Il apparaît uniquement dans les surfaces internes des réseaux pharmaceutiques ultra-propres tels que les réseaux de production et de distribution d’eau pour injection (EPI) ou les réseaux de vapeur propre (VP). Il s’agit d’oxydes de fer qui se fixent dans la couche passive en se substituant aux oxydes de chrome. Au fur et à mesure, l’acier inoxydable perd ses propriétés de résistance à la corrosion et des particules d’oxyde de fer risquent de se disséminer dans le réseau.

 

|Technochim, un leader mondial dans la prévention du rouging

Si les procédures pour l‘élimination du rouging de classe I et II sont relativement bien maîtrisées, il en va tout autrement pour le rouging de classe III. Technochim a développé un procédé exclusif basé sur des solutions chimiques peu concentrées en acide qui ne modifie pas l’état de surface de l’acier inoxydable. De plus, ce procédé ne nécessite que quelques heures de contact par rapport aux autres produits proposés sur le marché.

Par ailleurs, la technologie mise au point par Technochim permet d’éliminer le rouging qu’il soit de classe I, II ou III avec une grande efficacité.