Aluminium et titane, une maîtrise totale

Technochim développe des techniques spécifiques de traitement de surface sur les alliages d’aluminium et de titane, notamment pour des pièces issues de la fabrication additive. En effet, un des enjeux liés à cette technologie est de réduire la rugosité sur des pièces à géométrie complexe. L’usinage chimique et l’électropolissage sont des procédés qui peuvent apporter une solution face à ce défi.

 

|Focus sur le titane

Le titane est un matériau bio-compatible. Ses propriétés mécaniques, notamment celles de nouvelles nuances d’alliages bêta, à faible module de Young, traités thermiquement de façon nano-structurée, lui confèrent une bio-adaptabilité largement supérieure à celle des autres alliages métalliques implantables.

Lors des traitements thermiques, il est possible de former en surface, la phase alpha du titane. Cette phase se microfissure et réduit les propriétés en fatigue de la pièce. L’usinage chimique ou l’électro polissage sont des techniques qui permettent d’enlever cette couche surfacique néfaste.

L’anodisation du titane crée une couche d’oxyde de titane (TiO2) qui réduit les échanges ioniques et électroniques avec l’environnement d’implémentation et de ce fait réduit les phénomènes de rejet.

Qui plus est, la couche d’oxyde de titane est une couche dure dont il est possible de créer une certaine porosité accélérant ainsi le développement des ostéoblastes qui améliorent la tenue de l’implant dans le substrat.